www.reeducationgenou.com
www.reeducationgenou.com

Page mise à jour le 24 / 07 / 2017.

Rotule dysplasique ! C'est quoi ? j'ai ça moi ?

.

 

 

Dysplasie ?

Oui cela peut arriver et ce n'est pas si rare
La rotule est posée sur le fémur. A chaque mouvement du genou la rotule se déplace sur le bas du fémur recouvert de cartilage qui est la trochlée. 

Parfois cette rotule est mal formée : trop plate. Parfois c'est la trochlée qui est mal formée. On parle de dysplasie quand la trochlée n'est pas assez creusée. Un angle d'ouverture supérieur à 140° est une dysplasie.

Dans de rares cas extrêmes la trochlée n'est plus creusée mais "convexe" (grade B et D de la classification de Dejour) avec des conséquences mécaniques. Dans ce cas lors de la flexion la rotule ne s'engage pas mais glisse sur le coté latéral avec parfois un bruit voire un ressaut visible : c'est le bump. C'est le SEUL cas de rotule douloureuse qui peut etre chirurgical après un long bilan radio + scanner TA-GT et plusieurs avis de chirurgiens.

Les luxations récidivantes de la rotule peuvent être chirurgicales (la technique de stabilisation avec le tendon du droit interne est la technique que je préfère, technique du Dr Chassaing développée en parallèle avec l’équipe lyonnaise).

Sur les trochlées fortement dysplasiques (stade B et D de la classification de David DEJOUR) la trochléoplastie semble LA solution mais cette chirurgie RARE doit être réservée aux chirurgiens experts de la technique ET aux cas cartilagineux pas trop avancés...

une rotule normale face à sa trochlée

TA-GT du genou gauche

ici elle est normale car inférieure à 20mm

dysplasie de la trochée avec éperon (cercle rouge)
sacrée dysplasie sur une ado de 17 ans qui vient après une 1ère luxation de la rotule!

C'est une rotule qui est donc instable par la morphologie trochléenne insuffisante.

Cette instabilité d'insuffisance de relief est perçue par des (micro)subluxations qui irritent le cartilage rotulien et inflamme la synoviale.

 

La conséquence peut etre un syndrome rotulien (sur dysplasie) avec les douleurs typiques de la position assise prolongée (signe du cinéma ou du canapé) autour de la rotule et/ou comme une barre sous la rotule.

 

Souvent ce sont des douleurs externes car la rotule vient se placer sur le coté et vient irriter le cartilage et l'os sous chondral.

 

Le traitement habituel consiste a "désenflammer" la rotule au début par un travail des stabilisateurs de hanche (pour diminuer la douleur) puis du quadriceps puis ischios et de recherche d'une bonne qualité de contraction du quadriceps.

  Ensuite vient le renforcement du quadriceps si besoin (en général c'est nécessaire mais le bilan nous le dit) mais principalement ne pas oublier de tester ET de renforcer les stabilisateurs du bassin => moyen fessier+++

En flexion dès 30° la rotule est engagée mécaniquement dans la trochlée. Dans le cas contraire soit la rotule se promène avec une instabilité ressentie soit elle se recentre avec un bruit audible, c'est le BUMP.

 

Quelques exercices simples pour un syndrome rotulien en phase douloureuse :

Mobilisation de la rotule dans tous les paramètres

  • en trouvant ceux qui sont modifiés par la "souffrance" rotulienne pour rétablir une sorte d'équilibre de tension des ailerons rotuliens par des manœuvres en rotations de la rotule autour d'un axe avant-arrière du genou (les anatomistes vont s'arracher les cheveux)... ça marche pas mal sur la majorité des syndromes rotuliens.

Cela me permet aussi de vérifier que cette rotule est très ou peu inflammée car la pression sur les bords me renseigne et ne trompe pas...

  • Idéal aussi pour différencier des douleurs de pointe de rotule, du tendon rotulien ou de la TTA pour les ados en croissance (osgood schlater probable mais cependant rare et très souvent sport dépendant)
  • Le renforcement des ischios jambiers ET des mollets : muscles qui "déchargent" l'appui de la rotule sur le femur


Renforcement des abducteurs de la hanche : marche en crabe puis progression en petits squats sur une jambe

  • Renforcement du moyen fessier par la marche en crabe, élastique autour des 2 genoux par exemple
  • L’écrase gros coussin : Cela permet de travailler le quadriceps modérément sans déclencher les douleurs rotuliennes qui surviennent proche de l'extension complète (sur les genoux récurvatum / problème d'engagement par exemple) ou les trochlées convexes. Ne pas en faire toute la séance quand même... quelques répétitions puis on passe à la suite
  • Il faut absolument décomposer en 2 temps la contraction, le 1er temps est la remontée de la rotule le 2è est l'écrasement du coussin proprement dit en gardant la contraction et la rotule haute (et le talon qui glisse sur la table bien sûr puis décolle de la table pour s'assurer du recrutement maximal du vaste médial)
  • Renforcement du quadriceps : le renforcement doit être fait de manière très progressive avec au début des charges légères. Souvent dans les syndromes rotuliens avec une rotule/trochlée dysplasique et donc mal fichue il n'est pas rare et même souvent de trouver également un quadriceps mal fichu avec un vaste interne qui ne descend pas assez bas et surtout des fibres obliques (destinées à recentrer la rotule) absentes ou inefficaces. Conclusion chaque méthode de renforcement est à analyser pour chaque patient : douleur ou non, efficacité de la contraction ou non...etc...
  • En aucun cas on ne doit accrocher des charges à la cheville pour renforcer le quadriceps et quelque soit le mode de contraction
  • Étirement des ischios jambiers si besoin
  • Étirement ET renforcement des mollets : les 2 membres
    • Pour le renforcement il faut juste monter sur les pointes de pied et répéter les montées et descentes le genoux restent bien tendus
    • Sur certains syndromes rotuliens sur récurvatum les mollets sont "trop" faibles et contracturés (et donc douloureux) et parfois 20 montées sur les pointes de pied suffisent à créer des courbatures le surlendemain.
    • Alors n'abusez pas des pointes de pied... 2 fois 10 puis 3 fois 10 la semaine suivante puis 3 fois 20 pour être en pleine forme chaque jour.

Pour les étirements voir la photo en bas de page

  • Détail : en cas de récurvatum il faut "verrouiller" la cheville en plaçant un coussin sous l'avant du pied et avancer encore plus le pied avant en position de fente (comme un escrimeur)
  • Les 2 pieds "regardent" droit devant.


Étirement du mollet Gauche, et idem avec coussin "coin" pour les récurvatums : voir les photos en bas de page

Étirement au bout de quelques séances du quadriceps talon / fesse si la flexion COMPLETE n'est pas trop douloureuse. Dans le cas où la flexion complète est trop douloureuse on peut passer par l'étirement genou au sol.

 

Étirement du quadriceps genou au sol
si le talon-fesse encore douloureux

  • Vélo de rééducation
    • Principe : vitesse élevée entre 60 et 80 tours par minute
    • Très peu de résistance ce qui provoque un rodage de la rotule et un lissage de la surface du cartilage
    • Bien sûr il y a une dizaine d'années le vélo était déconseillé mais ce n'est plus le cas désormais.
    • En cas de douleurs derrière ou au-dessus de la rotule : marche arrière (= pédalage en arrière) quelques tours
    • Au bout de 3 à 4 séances de vélo de rééducation il est habituel que les patients me disent que les douleurs sont réapparues : ce n'est pas grave et heureusement temporaire. Courage !


Les photos d'exercices simples

Renforcement des ischios jambiers et des fessiers (stabilisateurs du bassin)

  • à chaque séance !!!
  • le test manuel peut déjà être parlant quand on compare la force de flexion du genou des ischios jambiers Gauche et Droit en position assise (break test manuel)
  • Écrasement du ballon Klein ou swiss ball. Attention la cheville doit être bien relâchée sinon cela provoque des petites douleurs sous la rotule et un travail du mollet (pas le bon muscle donc).

 

Travail des ischios en statique avec le swiss ball

  •  En progression pour faire plus intense : renforcement dynamique des ischios jambiers (=le patient fait le mouvement puis le freine en sens inverse) avec une charge scratchée à la cheville de 1,5 kilo puis 2kg et jusqu'à 4 kg pour la progression en position debout. Là aussi la cheville doit être bien relâchée sinon c'est le mollet qui travaille...et ce n'est pas le but.


ischios jambiers Droit en dynamique

le mouvement doit être continu

  • Renforcement du quadriceps sur la presse ou en poussant un gros ballon Klein (swiss ball) contre un mur et faire que le vaste interne se contracte en premier
  • Tout doux avec des répétitions rapides
  • Pas trop lourdes comme 15kg maxi 10 minutes
  • Avec les pieds et genoux ouverts en canard pour décharger l'appui de la rotule sur la trochlée (pour ceux qui se posent la question pourquoi les pieds ouverts en canard...essayez de descendre accroupi les pieds parallèles et serrés : c'est impossible) et surtout pour enlever le travail du grand fessier qui lui aussi pousse le fémur en extension et fait donc aussi une extension de genou
  • La progression des charges sera toujours régulière et on ne passe pas de 15kg à 50 parce que le patient va mieux...
  • En tous cas je ne dépasse pas la moitié du poids du corps pour les syndromes rotuliens
  • SURTOUT pas de genou en hyperextension ou en recurvatum ATTENTION

 

CONSEILS : Il faut éviter de piétiner dans la journée (VOIR LA PAGE CONSEILS) et de rester en position genoux pliés bien sûr et le glaçage apporte un confort appréciable.

INTERDIT DE METTRE DES POIDS AU BOUT DES PIEDS POUR LE TRAVAIL DU QUADRICEPS !!! RISQUE DE RETOUR IMMEDIAT DES DOULEURS

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.reeducationgenou.com