www.reeducationgenou.com
www.reeducationgenou.com

page mise à jour le 13 / 04 / 2020

 

Du 2ème mois post-op au 4ème mois post-op.

 

Il faut noter qu'au début de cette phase certains genoux après 2 mois post-opératoires n'ont pas encore récupéré l'extension...

  • Soit ce déficit est prévu par l'ajout d'une suture méniscale ou une réparation ligamentaire / musculaire soit la sensation en fin d'extension est dure et douloureuse...Ce dernier cas qui frole les 1,5% des genoux n'obtenant pas l'extension à 2 mois post-opératoire peut être la conséquence d'un CYCLOP SYNDROME.
  • en cas de doutes il faut tester la qualité de la fin de l'extension. si c'est un point dur que l'on retrouve ajouté à un flexum cela peut effectivement être un cyclope. Donc avis médical
  • si la marche n'est pas correcte il faut revenir à la phase précédente
  • c'est la période où l'on travail tout les paramètres qui vont amener le patient à la reprise du footing

 

  • Ne vous alertez pas si votre extension n'est pas stable à 2 mois post opératoire, chaque genou est unique et dépend de la personne et aussi de la rééducation et surtout de l'état de gonflement du genou. il faut bosser l'extension à chaque instant sutout s'il y a eu une quadriceps dur à récupérer et un hématome important
  • Le cyclop syndrome est rare, il limite l'extension du genou parfois jusqu'à 20° de flexum par hyper-cicatrisation= kyste autour du pied de la plastie du LCA. La fin d'amplitude d'extension est ressentie par le kiné comme dure et inextensible. La solution, dont la décision revient au chirurgien seul peut être une arthroscopie pour nettoyer tout ça, enlever le kyste ce qui libère de suite l'extension et la flexion complète.

 

concrètement à cette phase :

 

On bosse en rééducation 2 à 3 séances par semaine mais certain chirurgiens stoppent la rééducation pendant 2 mois à ce terme : il n'y a aucune justification dans les bibliographies internationales pour stopper la rééducation.

 

 

PAS DE TRAVAIL DES ROTATIONS EN CHARGE

 

 

après 2 mois c'est le moment de taper du pied sur le trampoline pour simuler le footing. ça rassure le patient et ça teste l'appui complet du coté opéré

le mode travail en excentrique est parfois plus confortable pour correctement renforcer sans blesser ni contracturer les conditions :

 

1/ le travail sur le ventre a déjà été effectué correctement et sans aucune douleur (1er travail excentrique)

 

2/ le travail assis bord de table avec le ballon derrière le mollet ne créé plus de douleur non plus (travail statique contre résistance)

 

3/ avant le travail debout avec charges additionnelles à la cheville

vidéo ci dessous

 

exercice qui permet

 

1/ de s'assurer de l'appui des deux pieds bien symétriquement lors de la marche. on observe le haut du corps bien au milieu des deux appuis

 

2/ travailler la qualité d'amortissement des sauts avant de le faire à même le sol (le trampoline diminue les chocs)

 

3/ étudier les erreurs ou les appréhensions lors des réceptions et envols des sauts

Dans la vidéo ci dessous vous verrez ce qu'il faut et ne pas faire en progression logique des sauts après LCA opéré (ligamentoplastie)

 

- s'assurer que le genou n'est pas gonflé par un stroke test (manoeuvre de la vague), ici la vidéo montre un genou gonflé qui devra modérer sa séance et ne fera donc pas de saut aujourd'hui!

 

- il faut augmenter le renforcement sur les deux membres inférieurs : squats bien symétriques

 

- continuer le renforcement sur une jambe en ajoutant du travail neuro musculaire (s'assurer que tous les étages sont bien placés lors du mouvement complet). soit en faisant du assis debout (on descend sur la jambe opérée on remonte avec les 2) soit le genou opéré devant et le pied qui glisse derrière (permet d'observer le genou avant bien fixe proche du mur) ou en petit déséquilibre sur un BOSU (demie sphère bleue)

 

- tapis : pour le renforcement des fessiers stabilisateurs du bassin avec l'élastique autour des genoux

 

- petits pas et sauts sur trampo : les petits pas permettent de voir la symétrie des appuis. ensuite les sauts on observe le placement des genoux avec les tibias qui doivent absolument rester verticaux. l'amorti du saut est l'étape clé : un saut raide est dangereux car c'est un risque pour le LCA. il faut bien amortir le saut comme on le faisait lors des squats au début de la vidéo.

 

- attention aux genoux qui se rapprochent : c'est un risque de récidive de rupture du LCA! - avec haies vers l'avant : encore une fois attention aux genoux qui se rapprochent, attention à l'amorti du saut

 

- sauts multi directionnels : étape nécessaire mais réservée aux patients qui maitrisent toutes les étapes des sauts

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.reeducationgenou.com