www.reeducationgenou.com
www.reeducationgenou.com

La rééducation du genou prothétique

 

 

Page mise à jour le 15 / 02 / 2022.

 

La prothèse de genou est la seconde vie du genou arthrosique.

Cela permet même quelques pratiques sportives avec des adaptations.

le footing et les activtés avec chocs sont souvent contre-indiqués.

 

Quelques informations

 

On ne devrait plus dire le mot arthrose car c'est une usure normale et reliée à l'age du patient. Parfois douloureuse parfois non.

 

L'arthrose deshydrate le cartilage qui est la surface de glissement de l'articulation. 

 

la douleur dans le genou n'est pas du fait du cartilage qui souffre, lequel ne donne pas de douleur, mais bien de l'atteinte profonde qui atteint l'os sous chondral (celui ci donne des douleurs)

 

une prothèse articulaire a la même forme que l'articulation originale. Les "compartiments" comme la rotule ou le tibia ou le fémur sont remplacés par des éléments prothétiques en métal chirurgical et polyéthylène .

  • On peut ne changer que la partie rotulienne par une prothèse de rotule mais la partie fémorale qui fait face à cette rotule est à changer aussi : c'est la prothèse fémoro-patellaire.
  • On peut ne changer que le coté interne ou que le coté externe du genou, c'est la prothèse unicompartimentale (PUC). Le plus souvent c'est le compartiment interne du genou qui est usé alors le chirurgien pose une PUC interne (PUCI).
  • Et la totale c'est à dire "rotule + tibia + femur" c'est la prothèse totale de genou (PTG).

 

Il faut en général 4 à 9 mois pour faire une bonne prothèse totale de genou

cette durée étant à diminuer avec l'état du patient avant l'opération

à 55 ans on récupère mieux qu'à 80...


Dans le discours des patients et des chirurgiens la prothèse totale de hanche est assez vite oubliée pour fait partie intégrale du patient mais la prothèse de genou reste a minima perçue par le patient. C'est une différence importante.

 

 

DOCUMENT : PROTHESES ET SPORT

(genou, hanche, épaule)

Merci à l'équipe de la clinique Nollet (23 rue Brochant,75017) pour ce document

 

 

1) Prothèse de rotule = fémoro patellaire

  • très rare
  • pour les rotules arthrosiques, c'est l'idéal : on ne change que l'arrière de la rotule par une partie en polyéthylène et la partie fémorale doit aussi être prothétique : c'est le principe de la prothèse fémoro patellaire.
  • Les suites opératoires sont simples
  • le lever est précoce dès le lendemain de l'opération
  • cette prothèse permet 120 degrés de flexion et donc la pratique du vélo !
 

 

 

2) Prothèse unicompartimentale interne ou externe

 

Dans les cas où seulement un compartiment en général l'interne du genou est touché, (le coté de la radiographie qui est "pincé") la partie haute, fémorale est remplacée par du métal qui a la même anatomie que l'os initial, la partie basse, tibiale, est remplacée par du polyéthylène.

 

Cette demi prothèse est l'étape du genou usé jeune (dès 45 ans) qui orthopédiquement ne mérite pas une prothèse totale (PTG).

 

Cette demi prothèse permet déjà de réaxer le membre inférieur ce qui, si besoin, laissera une pose facilitée pour la PTG. Parfois la réaxation suffit pour stopper l'évolution de la dégradation du genou et la pose d'une PTG n'est alors plus si évidente que ça.

 

 

3) Prothèse totale du genou

 

 

a ) Le genou pré-opératoire

 

  • renforcement pour tenter de récuperer du muscle

  • récupération des amplitudes : OBLIGATOIRE

    quelques apprentissages

    • étirements des mollets : obligatoire et parfois améliore tout : la marche le gonflement les douleurs... presque miraculeux parfois

       

    • notion de genou gonflé et quoi faire

    • flexum et attitude antalgique

    • contractions drainantes pour réveiller la cuisse

    • conseils pour le post-opératoire et le béquillage

  • escaliers avec les béquilles

En général le chirurgien incite toujours sur quelques point avant l'opération :

  • comme l'arrêt du tabac 2 mois avant l'opération de plus en plus OBLIGATOIRE (cause de vilaine cicatrice et de diminution des défenses contre l'infection)

  • l'amélioration du bilan sanguin (pour satisfaire l'anesthésiste prudent)

  • la perte de poids

b ) Le genou post-opératoire : du lit du patient hospitalisé jusqu'à la sortie de la clinique

 

 

  • Privilégiez la position genou tendu pour le drainage mais la flexion est possible et conseillée

 

  • Vérification de la qualité de contraction : exercice "écrasez ma main". 

Cet exercice bète et méchant doit être fait toute la journée, il est essentiel et déterminant pour les suites immédiates de la rééducation. Ces contractions longues et intenses (5 secondes mini) vont réveiller le quadriceps pour marcher en sécurité genou tendu dans un premier temps puis normalement ensuite, drainer le genou en tractant sur le cul de sac sous quadricipital gorgé de liquide, et redonner un rapide retour à l'extension complète sans rechercher l'hyper-extension.

 

  • Apprentissage de la flexion-extension aidée des 2 mains du patient. Simplement le patient prend son genou opéré à 2 mains et il fait le mouvement de la canne à pêche et ça plie le genou
  • DEBOUT : avec le déambulateur, pour quelques pas voire plus,

 

 

 

c ) Autour du 12è jour post-opératoire

 

chirurgicalement :

  • les fils sont retirés
  • l'arrière du genou tire encore un peu si les étirements des mollets ne sont pas assez effectués
  • le genou est encore gonflé et c'est bien normal surtout au dessus et autour de la rotule.
  • Le genou est encore chaud au dessus de la rotule (= cul de sac) et au dessous de la rotule sur le tibia.

concrètement :

  • la marche avec les 2 béquilles est encore obligatoire à l'extérieur et en terrain accidenté 
  • Une béquille coté non opéré peut être envisagé à la condition d'être testé en rééducation et sans risque de chute.

kinésithérapiquement du 15è jour jusqu'au 2è mois :

  • on travaille la flexion et on fait des postures pour tendre le genou. boiter est déconseillé
  • renforcement debout entre les béquilles puis des 1/2 squats etc... en progression sans déclencher de douleurs

d ) Du 2è mois post-opératoire au 4è mois post opératoire

 

tout va mieux, on commence à lacher les béquilles

cicatrice parfois encore un peu rouge

le renforcement progresse

l'extension doit etre parfaite

la flexion progresse encore

 

e) Du 4è mois post opératoire au 8è mois.

Normalement la rééducation est terminée et je ne vois plus les patients au cabinet sauf :

  • les patients dont le quadriceps est encore insuffisant : cela arrive finalement plus souvent que je ne le pensais
  • les patients qui n'ont pas toute l'amplitude d'extension (=flexum) car l'autre genou est en souffrance ou parce que la rééducation a été stoppée trop tôt (je ne dis pas merci aux référentiels de la sécu et de la haute autorité de la santé voire aux centres de rééducation qui ne font pas tous le boulot de la même façon...)
  • les patients contents de leur prothèse qui font poser le coté opposé : fréquent mais il faut se laisser du temps entre les 2 opérations.
  • les imprudents qui ont malheureusement fait des cascades...

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.reeducationgenou.com