www.reeducationgenou.com
www.reeducationgenou.com

Page mise à jour le 03 / 02 / 2020.

Rotule dysplasique ! C'est quoi ?

.

 

 

Dysplasie ? principes de prise en charge pour une rotule douloureuse

Oui cela peut arriver et c'est même assez fréquent
La rotule est posée sur le fémur. A chaque mouvement de flexion extension du genou la rotule se déplace en glissant sur le bas du fémur. Cette surface est recouverte de cartilage et se nomme la trochlée. 

Parfois cette articulation est mal configurée : trop plate. Parfois c'est la trochlée qui est mal formée. On parle de dysplasie quand la trochlée n'est pas radiologiquement standard. Un angle d'ouverture supérieur à 140° est une des dysplasies fréquentes.

Dans de rares cas extrêmes la trochlée n'est plus creusée mais "convexe" (grade B et D de la classification de D. Dejour) avec des conséquences mécaniques. Dans ce cas lors de la flexion la rotule ne s'engage pas mais glisse sur le coté latéral avec parfois un bruit voire un ressaut visible : c'est le bump ou le J-signC'est le SEUL cas (la forte dysplasie) de rotule douloureuse qui peut être chirurgical après un long bilan radio + scanner TA-GT et plusieurs avis de chirurgiens.

Les luxations récidivantes de la rotule peuvent être chirurgicales (la technique de stabilisation avec le tendon du droit interne est la technique que je préfère, technique du Dr Chassaing développée en parallèle avec l’équipe lyonnaise de H. Dejour) .

Sur les trochlées fortement dysplasiques (stade B et D de la classification de David DEJOUR) la trochléoplastie semble LA solution mais cette chirurgie RARE doit être réservée aux chirurgiens experts de la technique ET aux cas cartilagineux pas trop avancés...

une rotule normale face à sa trochlée

TA-GT du genou gauche

ici elle est normale car inférieure à 20mm

dysplasie de la trochée avec éperon (cercle rouge)
sacrée dysplasie sur une ado de 17 ans qui vient après une 1ère luxation de la rotule!

C'est une rotule qui est donc instable par la morphologie trochléenne insuffisante.

Cette instabilité d'insuffisance de relief est perçue par des (micro)subluxations qui irritent le cartilage rotulien et irrite la synoviale.

 

La conséquence peut etre un syndrome rotulien (sur dysplasie) avec les douleurs typiques de la position assise prolongée (signe du cinéma ou du canapé) autour de la rotule et/ou comme une barre sous la rotule.

 

Souvent ce sont des douleurs externes car la rotule vient se placer sur le coté et vient irriter l'ensemble trochlée+rotule.

 

Le traitement habituel consiste a "désenflammer" la rotule au début par un travail des stabilisateurs de hanche (pour diminuer la douleur rapidement) puis du quadriceps avec encore des fessiers. Ensuite vient le renforcement global avec les ischios jambiers les mollets et les pieds.

Et surtout ne pas oublier de tester ET de renforcer les stabilisateurs du bassin => moyen fessier+++

L'anatomie nous dit que : en flexion dès 30° la rotule s'engage mécaniquement dans la trochlée. Dans le cas contraire soit la rotule se promène avec une instabilité ressentie soit elle se recentre avec un bruit audible comme des grains de sable = crépitements.

 

Quelques exercices simples pour un syndrome rotulien en phase douloureuse :

Mobilisation de la rotule dans toutes les directions : comme bilan mais pas pour le traitement

  • car les études montrent que cela n'apporte rien au traitement mais cela donne des informations quant à l'état de stabilité de la rotule, des crépitements ou d'un manque de contraction évident du muscle vaste interne (= vaste médial)

Test debout unipodal (oui oui sur un pied) pour voir comment se place le bassin et s'oriente le femur et surtout si le bassin reste horizontal


Renforcement des abducteurs de la hanche : marche en crabe puis progression en petits squats sur une jambe

  • Renforcement du moyen fessier par la marche en crabe, élastique autour des 2 genoux par exemple. PHOTO EN BAS DE PAGE
  • Renforcement du quadriceps : le renforcement doit être fait de manière très progressive avec au début des charges légères mais il faut régulièrement alourdir et s'assurer que l'empilement du membre inférieur est correct : la rotule sitée au dessus des orteils
  • En aucun cas on ne doit accrocher des charges à la cheville pour renforcer le quadriceps et quelque soit le mode de contraction
  • renforcement des muscles du pied pour bien orienter la jambe au dessus et donc le genou!
  • Étirement des ischios jambiers si besoin (souvent décrit dans les bibliographies mais rarement effectué dans celles ci...donc ce n'est pas essentiel, il vaut mieux au début privilégier le renforcement du couple fessiers+quadriceps)
  • renforcement des mollets : genoux tendus et genoux pliés pour différencier les gros jumeaux (pour la posture) du petit soléaire (pour la course).
  • Vélo de rééducation, parfois prescrit mais peu trouvé dans les publications
    • Principe : vitesse élevée mini 60 - 80 tours par minute
    • peu de résistance ce qui provoque un pseudo rodage de la rotule et un lissage de la surface du cartilage mais pas à vide quand même (peu de justifications dans les bibliographies)
    • Bien sûr il y a une dizaine d'années le vélo était déconseillé mais ce n'est plus le cas désormais sauf par des rhumatologues...bref
    • En cas de douleurs derrière ou au-dessus de la rotule : marche arrière (= pédalage en arrière) quelques tours pour recentrer le système. assez magique parfois mais pas toujours


CONSEILS : Il faut éviter de piétiner dans la journée (VOIR LA PAGE CONSEILS) et de rester en position genoux pliés bien sûr.

INTERDIT DE METTRE DES POIDS AU BOUT DES PIEDS POUR LE TRAVAIL DU QUADRICEPS !!! RISQUE DE RETOUR IMMEDIAT DES DOULEURS

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© www.reeducationgenou.com